1,4 milliards d’euros pour dessiner la Métropole Clermont-Auvergne de 2033

1,4 milliards d’euros pour dessiner la Métropole Clermont-Auvergne de 2033

Les élus métropolitains ont voté ce matin le premier plan de Programmation Pluriannuelle des Investissements. Cette programmation 2022-2033 est dotée d’une enveloppe globale de 1,4 milliards d’euros.
Afin de financer cette vision ambitieuse pour le territoire, la Contribution Foncière des Entreprises ainsi que la taxe foncière des particuliers augmenteront dès 2022.

Des grands projets structurants pour la Métropole

Pour “faire” métropole, le Plan d’Investissements de la Métropole Clermont-Auvergne soutiendra dans le temps des projets d’envergure, à travers des enveloppes conséquentes. Le projet Inspire se voit doté à hauteur de 152 millions d’euros, soit près d’un dixième du budget global. La Bibliothèque Métropolitaine de l’Hôtel-Dieu, quant à elle, mobilisera 52 millions d’euros dans les prochaines années.

L’écologie et la résilience territoriale comme colonne vertébrale du Plan d’Investissements

Un volet environnemental sera intégré dans la plupart des projets métropolitains. C’est la condition de réussite pour atteindre les objectifs qu’elle s’est fixée. En 2050, la Métropole se voit “territoire à énergie positive ». Pour ce faire, elle doit diminuer par deux sa consommation d’énergie par rapport à 2012.

Proximité et équilibre territoriaux

C’était une demande des élus. La gouvernance des projets d’aménagements devrait donner plus de place aux communes. 300 millions d’euros seront destinés à l’aménagement et à la maintenance des équipements et infrastructures métropolitains. La Métropole Clermont-Auvergne s’engage également à être solidaire et à soutenir les programmes conçus à l’échelle des communes.

Modernisation des infrastructures d’accueil des entreprises

Le volet économique représente 115,8 millions d’euros sur la période. Il intègre principalement la requalification de zones économiques, comme le pôle économique Nord à hauteur de 24,8 millions d’euros. Les zones d’activités économiques font aussi partie du plan d’actions. La ZAE Cournon-Le Cendre pour 19,5 millions d’euros ou celle de Clermont-Sud-Aubière pour 12 millions d’euros.

La requalification des pôles économiques prévoit généralement une réduction de leur empreinte carbone. Pour répondre aux nouveaux besoins des entreprises, les ZAE devraient logiquement proposer des services additionnels afin de renforcer leur attractivité.

source : dossier de presse Programmation Pluriannuelle de Clermont Auvergne Métropole

Un maillage territorial renforcé au service de l’activité économique

La carte des aménagements du territoire métropolitain affiche neuf projets de résidences d’entreprises artisanales. Ils devraient permettre de mailler de manière équilibrée tout le territoire métropolitain. Une nécessité pour répondre à la demande croissante de foncier disponible.

De nouvelles mesures pour financer le Plan d’Investissements

Parmi les nouvelles mesures, on peut noter l’augmentation du taux de CFE qui passe de 25,75% à 30,75%. La taxe d’enlèvement des ordures ménagères, elle, passe de 7,99% à 9,90%

Par ailleurs, la Métropole s’est engagée à rechercher des financements externes pour soutenir la mise en œuvre du Plan de Programmation Pluriannuelle des Investissements.
Enfin, le Plan d’Investissements de la Métropole Clermont-Auvergne intègre une clause de revoyure en 2026. Elle permettra aux nouveaux élus d’amender le plan si nécessaire.

À propos de Pauline Rivière

Pauline Rivière est journaliste et rédactrice en chef du média en ligne le Connecteur. Elle est aujourd'hui, réalisatrice, reporter d’images et formatrice au sein du média en ligne Le Connecteur. Elle s'intéresse également à l'innovation éditoriale. Avec sa société SmartVideo Academy, elle anime différentes formations à la réalisation de vidéos (au smartphone notamment) et à l’écriture audiovisuelle. Elle intervient également dans l'Enseignement Supérieur auprès d'étudiants en communication digitale.