[ACTUS] Un nouveau label « Science avec et pour la société » pour l’Université Clermont Auvergne

[ACTUS] Un nouveau label « Science avec et pour la société » pour l’Université Clermont Auvergne

La crise sanitaire a mis à mal la confiance des citoyens dans la science. Reconnecter la société civile et le monde de la recherche est un enjeu majeur. L’Université Clermont Auvergne fait partie des lauréats de la nouvelle labellisation SAPS (Science avec et pour la Société) portée par le Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation.

SAPS Auvergne, un label qui met les sites universitaires au coeur d’une démarche collaborative

L’enjeu est de taille. Le 30 avril dernier, Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, présentait les mesures issues de la loi de programmation de la recherche visant à renforcer les relations entre science et société.
Pour la ministre, « la relation science-société doit désormais être reconnue comme une dimension à part entière de l’activité scientifique. Le label SAPS vise à développer et à renforcer la relation Science et Société au plus près des citoyens dans un cadre territorial et partenarial. Les sites universitaires joueront un rôle moteur en favorisant les synergies entre tous ceux qui participent du lien entre science et société.« 

Sur les huit projets sélectionnés, c’est celui de l’UCA qui reçoit la dotation la plus importante. 500 000 euros sur trois ans, pour le projet SAPSAU (Science avec et pour la Société en Auvergne).
 

Faire dialoguer scientifiques et citoyens, l’objectif pour le projet SAPS Auvergne

Les objectifs du projets SAPSAU sont concentrent autour de plusieurs axes. D’abord, rendre les sciences et les filières d’excellence auvergnates lisibles et accessibles au grand public. Ensuite, restaurer la confiance des citoyens à travers une approche participative pour les rendre acteurs face aux défis sociétaux et aux enjeux environnementaux mondiaux.

SAPS Auvergne, un projet pour structurer et coordonner les actions de médiation scientifique sur tous les territoires auvergnats.

Pourtant, de nombreux acteurs locaux oeuvrent déjà au quotidien sur ces sujets. Le projet SAPSAU vise avant tout à donner de la visibilité aux différentes initiatives sur les territoires.

Par ailleurs, le CCSTI,  le Centre de Culture scientifique, technique et industrielle, deviendra, le Centre d’Excellence de Science Partagée en Auvergne. Tandis qu’une plateforme « Puy de Sciences » référencera les acteurs et les projets de médiation scientifique.

Ainsi, pour atteindre ces objectifs, différentes actions seront mises en oeuvre :

  • la structuration et la coordination du réseau des acteurs de csti dans les territoires;
  • la sensibilisation des jeunes publics aux sciences ;
  • la valorisation du patrimoine scientifique auvergnat public et privé ;
  • la formation des étudiants et des personnels de la recherche publique et privée à la médiation scientifique ;
  • l’accompagnement des chercheurs dans des projets saps, sciences participatives et ethique scientifique.

À propos de Pauline Rivière

Pauline Rivière est journaliste et rédactrice en chef du média en ligne le Connecteur. Elle est aujourd'hui, réalisatrice, reporter d’images et formatrice au sein du média en ligne Le Connecteur. Elle s'intéresse également à l'innovation éditoriale. Avec sa société SmartVideo Academy, elle anime différentes formations à la réalisation de vidéos (au smartphone notamment) et à l’écriture audiovisuelle. Elle intervient également dans l'Enseignement Supérieur auprès d'étudiants en communication digitale.