[ALERTE INNO] Capitale européenne de la culture 2028 : Clermont et l’association Clermont-Ferrand – Massif central 2028 dévoilent Altitude 2028 !

[ALERTE INNO] Capitale européenne de la culture 2028 : Clermont et l’association Clermont-Ferrand – Massif central 2028 dévoilent Altitude 2028 !

C’est une nouvelle étape : Clermont-Ferrand et l’association Clermont-Ferrand – Massif central 2028, candidats à la capitale européenne de la culture 2028 dévoilent identité visuelle et quelques programmations à venir dès cet été. Prochaine phase : la restitution du dossier en juin 2022. On apprend à l’occasion, la création de la Chaîne des Chaînes. Une plateforme dédiée « aux pépites numériques » sur le territoire du Massif Central !

 

Un projet dans la durée 

Marquée par plusieurs temps forts, la candidature de Clermont-Ferrand se cultive depuis 2015, une année marquée par la réflexion. L’année suivante, constitue une suite décisive dans la révision des projets culturels pour la ville et la nouvelle métropole, avec la perspective d’une candidature. 2017, ça se concrétise : prends place le festival Effervescence. Après la démarche de labellisation de projet en 2019, la prochaine étape, c’est juin 2022 : la date finale du dépôt de candidature. La réponse, c’est 2023.

Co-créer sur le territoire : choisir plus large, choisir le Massif central

Clermont-Ferrand et l’association Clermont-Ferrand – Massif central 2028, créée pour l’occasion, s’activent autour d’une volonté commune : fédérer les acteurs du territoire du Massif Central dans cette candidature. Proposer une approche qui fasse le lien entre le rural et l’urbain.
Afin de favoriser une vision globale du projet et un potentiel d’action plus large, permettant d’aller encore au-delà de la métropole et de ses possibilités. Parmi ses membres de droits, on retrouve la ville de Clermont, la métropole, la Fondation Micheli et l’Université Clermont Auvergne.

Altitude 2028, ce que l’on sait :

Altitude 2028, intitulé de la programmation, c’est « un été pour prendre de la hauteur » ponctué « d’événements, d’expositions, de concerts et spectacles, d’ateliers pour le jeune public et autres surprises artistiques ».

Le festival Europavox ouvre cette nouvelle phase. La programmation complète est à venir. Ce que l’on a pu déjà découvrir : l’identité visuelle avec un logo : « le Volcamour » par son concepteur Jean-Charles de Castelbajac, créateur de mode et designer. Il représente un volcan d’où jaillissent plusieurs cœurs multicolores et symbolise « l’énergie de la ville et du Massif central, la diversité et la générosité […] ». Le choix, aussi, d’une identité sonore, signée Thylacine compositeur de musique électronique en résidence à Clermont fin mai.

 

La Chaîne des chaînes : la plateforme numérique du partage !

L’initiative qui nous intéresse particulièrement au Connecteur, c’est la création de la dite : Chaîne des chaînes, une plateforme numérique.
Son ambition : s’ancrer dans le territoire et se placer comme intermédiaire. L’intention concrète : diffuser des initiatives artistiques locales du Massif central. Elle sera dédiée à la découverte, au partage de celles et ceux qui nourrissent le territoire. Les réalisations artistiques mises en valeur pourront prendre plusieurs formes : vidéo, podcast, musique, contenu écrit.  La chaîne des chaînes s’exprimera aussi avec ses propres contenus. Prochainement : le podcast Central Express produit par nos amis de l’Onde porteuse. On attends ça avec impatience !

https://clermontferrandmassifcentral2028.eu/

 


À propos de Pauline Rivière

Pauline Rivière est journaliste et rédactrice en chef du média en ligne le Connecteur. Elle est aujourd'hui, réalisatrice, reporter d’images et formatrice au sein du média en ligne Le Connecteur. Elle s'intéresse également à l'innovation éditoriale. Avec sa société SmartVideo Academy, elle anime différentes formations à la réalisation de vidéos (au smartphone notamment) et à l’écriture audiovisuelle. Elle intervient également dans l'Enseignement Supérieur auprès d'étudiants en communication digitale.