Emmanuel Bonnet, transition ou redirection ? Se préparer à la fin d’un marché.

Emmanuel Bonnet, transition ou redirection ? Se préparer à la fin d’un marché.
L’abandon du moteur thermique, à l’horizon 2035. Effet d’annonce ? Peu importe, ses jours sont comptés. C’est une réalité. La vraie question désormais est de savoir quelles sont les modalités de fermeture de certaines activités ? Comment va-t-on concrètement le faire ? C’est notamment le rôle de la redirection écologique.
Toutes les entreprises à différentes échéances sont comme des stations de ski de moyenne montagne. Il y a des ressources, mais on sait qu’elles seront de plus en plus limitées. Il faut donc opérer une transformation écologique, stratégique et économique.
 
Emmanuel Bonnet, enseignant-chercher à l’ESC et membre d’Origens Media Lab, travaille depuis longtemps le management des organisations en situations extrêmes. Lire aussi notre portrait
 
Aujourd’hui, il accompagne des collectivités et des grands groupes dans le renoncement à certaines activités condamnées ou trop éloignées des enjeux écologiques et sociétaux. La finalité : rendre pérenne l’entreprise et les emplois sur les territoires.
 
Pour ce Dej’ Open Inno, il partageait sa vision des enjeux et des décisions auxquels les entreprises devront faire face à une échéance plus ou moins courte ainsi qu’un outils méthodologique. Une plongée dans la prospective économique et industrielle.
 

Emmanuel Bonnet – La redirection écologique – Comment se préparer à la fin d’un marché

 

 

 

À propos de Véronique Jal

Ma ligne guide depuis 15 ans, c'est le management de projets collectifs à fort "sens ajouté" : les fromages AOP, les hébergements touristiques, la démarche d'attractivité d'une région... et aujourd'hui l'innovation territoriale via un média associatif Toulousaine d'origine, j'ai découvert et choisi l'Auvergne que mon parcours pro m'a amenée à connaître sous plein de facettes. J'adore cette activité qui nous permet d'être en situation permanente de découverte.