Lancement de la coordination Femmes des territoires à Clermont-Ferrand

Lancement de la coordination Femmes des territoires à Clermont-Ferrand

Créé par Marie Eloy, le collectif féminin Breton « Femmes de Bretagne » au succès fulgurant sur la région, développe depuis 2019 Femmes des Territoires. L’association se spécialise dans l’accompagnement et l’entraide pour toutes les femmes qui souhaitent entreprendre. Afin d’étendre sa présence, le collectif se décuple en coordinations propres à chaque territoire. A la tête de chaque coordination, une bénévole est chargée de l’organisation. Mercredi 27 avril dernier, avait lieu le lancement de la coordination sur notre territoire, à Clermont-Ferrand. Corinne de Rocquigny, entrepreneure au parcours atypique, est bien décidée à relever ce nouveau challenge. 

L’ADN : favoriser l’entraide, le partage et la bienveillance

Fondatrice du réseau Femmes des territoires, Marie Eloy part d’un constat : l’entrepreneuriat féminin est souvent synonyme d’isolement. Pour rompre cet isolement, l’échange et l’entraide apparaissent comme les solutions. 

« Quand on se regroupe, l’intelligence collective est plus forte » 

Toutes les femmes sont bienvenues : étudiantes, salariées, porteuses de projet, cheffes d’entreprise, retraitées, quel que soit leur univers professionnel. 

Autre problématique. Les femmes porteuses de projet sont souvent en reconversion. Parfois dans leur secteur d’activité d’origine, parfois dans un champ de métier différent de leur voie initiale. Le réseau permet à ces femmes de développer de nouvelles compétences grâce au partage de connaissances, de savoir-faire et à l’échange de contacts entre membres du réseau. Chacune à son échelle contribue à la vie de chaque coordination avec comme fonctionnement : l’échange de bons procédés. 

Valérie, membre du réseau Clermontois et directrice d’une chambre d’hôte à La Sauvetat, s’est sentie seule à la fin de ses 2 ans de travaux nécessaires pour mener à bien son projet professionnel. Très enthousiaste, elle relève:

« On se rend compte qu’il n’y a pas de parcours linéaire ! On échange avec les autres et ça, c’est rassurant ».

Un territoire, une coordination 

Victime de son succès dans 5 départements bretons, le réseau initialement baptisé Femmes de Bretagne, s’est développé sur l’ensemble du territoire. Avec pour objectif d’impulser toujours plus de communautés collaboratives pour permettre la liaison entre plus de 75 000 femmes. 

A chaque territoire, sa coordination. A chaque coordination, sa coordinatrice bénévole. Celle-ci a pour rôle d’organiser la programmation sur son territoire. Chaque coordination est différente et s’adapte selon les problématiques de ses membres et de son secteur d’action. 

Alexandra, coordinatrice de la ville de Mâcon, précise:

« 3 mois que l’aventure a débuté pour ma part. Avant de me présenter comme coordinatrice, j’étais membre du réseau. J’ai bénéficié des ateliers en ligne qui m’ont véritablement permis de monter en compétences et de faire de belles rencontres. La coordination s’organise entre membres. Elle est faite pour les membres et par les membres »

Les coordinatrices en Auvergne Rhône-Alpes ont d’ailleurs pour intention de proposer des actions communes, afin d’œuvrer ensemble et d’enrichir chaque réseau. 

Femmes des territoires est désormais présent dans 45 villes et s’étend peu à peu partout en France.

Un réseau digital et physique 

Chaque collectif s’organise autour d’une seule plateforme digitale. Celle-ci permet l’inscription à une coordination selon votre localité. Elle permet de rentrer en contact avec les membres à l’échelle locale et nationale, de tous secteurs d’activités confondus. Elle permet également de participer aux ateliers et conférences disponibles sur l’agenda en ligne.

Sur la plateforme, plusieurs rubriques. Par exemple, la rubrique Coup de pouce qui favorise l’entraide en ligne : j’ai un besoin, j’exprime mon besoin et l’ensemble de la communauté présente partout en France peut réagir. Chaque membre dispose d’un profil, vitrine de son champ d’action.

Si vous souhaitez gagner en expertise, la rubrique Ateliers thématiques et Rencontres, permet le partage d’expériences. Les ateliers et conférences peuvent être animés par les femmes du réseau, mais aussi par des intervenants extérieurs. 

Des thématiques variées

Laetitia, membre de la coordination de Clermont, ancienne journaliste au parcours insolite propose à ce jour ses services pour le prochain atelier à Clermont.

« Je mets à disposition mes quelques savoir-faire, comme la manière dont il faut parler aux journalistes. Avec par exemple, de l’aide à la réalisation de communiqués de presse, à la réalisation de supports grâce à mes connaissances en graphisme ». 

Les ateliers peuvent s’axer autour de plusieurs thématiques propres au développement de chaque projet : communication, commerce, comptabilité, droit, développement personnel… 

Les conférences publiques se concentrent sur les problématiques rencontrées par les membres. Parmi les sujets abordés récemment : la place de la femme en entreprise. Prochainement : la femme dans les médias, une réflexion sur la notion de réussite, les freins à l’entrepreneuriat féminin.

Des ateliers et conférences doivent avoir lieu en présentiel dans les prochains mois.

Corinne de Rocquigny : une entrepreneuse aux multiples casquettes 

Corinne de Rocquigny à un parcours atypique: 

« J’ai d’abord travaillé dans de petites structures (dont une start-up en informatique), j’ai ensuite monté une école d’Anglais pour des jeunes étudiants. Par la suite, j’ai décidé de rejoindre un ami qui gérait une société de gestion financière. J’ai aussi créé un jardin public…»

Corinne n’hésite pas à se former sur le terrain pour chaque projet qu’elle entreprend. D’origine parisienne et dotée d’une formation solide à l’université, puis à l’IAE Paris Sorbonne, le domaine de l’entreprise et de la création n’est pas une découverte. Aujourd’hui en transition professionnelle, se lancer dans l’aventure des Femmes des territoires est encore un nouveau défi. Elle souhaite favoriser le partage, la synergie et l’authenticité au sein du collectif clermontois.

En pleine rénovation d’un ancien pressoir au caractère typiquement Auvergnat, elle veut faire de ce lieu, un lieu d’accueil pour offrir l’hospitalité à l’ensemble de ses recrues. 

Programmation à venir 

Pour débuter, proposition d’une rencontre ou d’un atelier mensuel, tous les troisièmes jeudis de chaque mois à 18 h. 

  • Café rencontre sur inscription le 20 mai à 18 h. L’occasion de faire connaissance, de construire et dessiner la coordination. C’est collaboratif ! 
  • Atelier animé par Laetitia, journaliste et gestionnaire d’un site patrimonial. Atelier dédié à la communication le 10 juin 2021 à 18 h.

CONTACT 

Corinne de Rocquigny – coordination du grand Clermont: clermontferrand@femmedesterritoires.fr
Site web et inscription (cotisation annuelle : 60€)  Femmes des territoires

REX / Le Tour de France de l’Égalité femmes/hommes à Clermont – Le Connecteur

Equals Accenture – Témoignages de femmes de l’industrie – Le Connecteur

Médias en Seine – Les Glorieuses, la newsletter engagée (leconnecteur.org)

À propos de Lison Garnier

Issue d'une licence en information et communication, je m'intéresse aux pratiques journalistiques. D'origine auvergnate et intéressée par plusieurs formats comme le reportage et le documentaire, j'aime narrer les récits de ceux qui font sur notre territoire - mettre en lumière des initiatives locales et alternatives - rendre compte des histoires de ceux qu'on entend peu. Cycliste amatrice, militante à mes heures et curieuse de nouvelles pratiques saines et innovantes, j'exerce au sein du Connecteur depuis avril 2021.