Vélo à hydrogène : une innovation pour les mobilités durables

Vélo à hydrogène : une innovation pour les mobilités durables

Les sociétés Lojelis, Alpha Process et Pragma Industries ont répondu présentes à l’afterwork co-organisé par Le Village By CA et l’ESC Clermont Business School le 22 juin dernier. Une intervention qui s’inscrit aussi dans le cadre du festival des mobilités durables : Orbimob, en octobre prochain à Clermont-Ferrand. C’était l’occasion de présenter un vélo à assistance électrique élaboré à partir d’un vecteur énergétique vert : l’hydrogène.

Le véritable sursaut de la bicyclette

Urgence climatique, transition écologique et politiques publiques nous amènent à repenser nos modes de déplacement. L’essor grandissant de l’industrie du cycle en est la preuve. On estime que le marché français du cycle a dépassé les 3 milliards d’euros en termes de chiffre d’affaires. Une hausse de 25 % par rapport à l’exercice 2019, selon une étude de l’Union Sport & Cycle parue en avril dernier. Du deux roues « musculaire » au VAE (vélo à assistance électrique) en passant par la trottinette, la révolution dans nos modes de transports a bien commencé. Et se développe majoritairement en zone urbaine, quand la distance à parcourir reste concevable. En octobre prochain, à Clermont-Ferrand se déroulera le festival des mobilités durables Orbimob. Un véritable pari pour la métropole. C’est la volonté affirmée de se positionner comme pôle de référence à l’échelle internationale dans les éco-mobilités.

Pour aller au-delà des modèles existants, trois entreprises s’associent. Lojelis, Pragma Industries et Alpha process. L’Auvergne et la Nouvelle Aquitaine sont à l’honneur. Leur objectif : concevoir un vélo à assistance complète en utilisant un vecteur énergétique illimité et peu exploité : l’hydrogène.

Présenté comme la véritable innovation du marché du cycle à assistance, le H2bike apparait comme la machine verte attrayante du moment.

Co-construire le vélo de demain

Lojelis, cabinet de conseil en services technologiques basé à Clermont-Ferrand, se spécialise dans les intégrateurs de système d’information. Son rôle dans la création du H2bike : élaborer une plateforme qui, comme le souligne Sylvain Jourdy, président de Lojelis permet la connexion directe entre acteurs et utilisateurs à chaque station de recharge. Défi relevé !

Alpha Process, installée Royat intervient dans l’intégration d’automatismes et informatique dans le secteur industriel. Leur intervention a pu permettre l’automatisation de la station communicante et d’alimentation pour les vélos.

Pragma Industries, entreprise localisée à Biarritz joue un rôle clé dans le fonctionnement du vélo à assistance. PragmaIndutries développe et produit des modules de piles à combustible. Pour faire fonctionner le vélo : L’oxygène de l’air ambiant est mis en contact avec l’hydrogène. La réaction entre les deux génère de l’électricité ce qui permet au vélo d’avancer. Ainsi, le vélo ne rejette que la vapeur d’eau.

Les particularités du H2bike

Pierre Forté, fondateur de Pragma Industries présente les particularités de la machine. Le H2bike se distingue par ses nombreux aspects à impacts positifs.

  • Les composants de ces vélos sont recyclables, stables et résistants aux conditions extérieures. A titre d’exemple, l’autonomie du vélo n’est pas impactée par la température.
  • Sa faible empreinte carbone et son gaz non toxique sont aussi des points forts et participent à sa distinction sur le marché. Il ne participe pas à l’émission de gaz à effet de serre.
  • D’autres caractéristiques techniques viennent s’ajouter au vélo à l’aspect futuriste. L’autonomie se trouve supérieure à un VAE classique. Avec la possibilité de pratiquer plus de 120 kilomètres, quant un VAE permet environ 50 kilomètres.
  • Ou encore un rechargement rapide, celui-ci s’effectue en 2 minutes top chrono sur la borne, quand un VAE classique demande au minimum 4 heures.
  • Au niveau esthétique, le vélo est plus conséquent du fait de son réservoir : 32 kilos pour le H2bike, entre et 17 et 25 kilos pour un VAE classique. Son design reste sobre et passe-partout.
  • Son prix : 7500€. Un vélo haut de gamme donc.

A ce jour, les vélos sont délivrés à l’échelle internationale. Plusieurs vélos sont et vont être vendus aux collectivités et entreprises, mais aussi aux organismes de location touristique. L’équipe imagine proposer aux particuliers la location de ces vélos en longue durée permettant leur entretien complet tout au long de la location. A suivre !

En savoir plus : Light mobility –H2bike – Pragma Industries (pragma-industries.com)