À vos claviers : Convention citoyenne partie 2, des sujets autour de la transition à creuser !

À vos claviers : Convention citoyenne partie 2, des sujets autour de la transition à creuser !

Nouvelle étape pour la convention citoyenne clermontoise lancée en novembre 2021. Le début d’année pousse la démarche avec de nouveaux axes à approfondir. Les citoyens sont appelés à contribuer via une enquête numérique disponible du 29 janvier au 13 février. Il s’agit de compléter des initiatives autour des sujets de transition et d’innovation et de bâtir une ville à l’image des ambitions des clermontois.

Une démarche d’innovation démocratique

Le 26 novembre 2021, la commune tire au sort 70 citoyens issus de différentes listes de la commune. Des femmes et des hommes, à part égale, issu.e.s de tous les quartiers de la ville. Il s’agit de rassembler une pluralité de profils afin d’obtenir un échantillon représentatif de la communauté Clermontoise. Véritable exemple d’innovation démocratique, la convention citoyenne s’inscrit dans la même lignée que le budget participatif. En bon élève, la ville de Clermont s’empare de cette démarche comme seulement 10 autres villes en France !

A cet égard, le conseil municipal s’emploie à organiser depuis décembre 2021 jusqu’à la fin avril 2022 des week-ends de travail. L’idée étant de construire des projets engagés autour de trois axes de transition.

Les conventionnés posent des constats, creusent l’analyse, élaborent des critères permettant de s’assurer que les solutions avancées pourront être mises en œuvre localement, notamment d’un point de vue technique.

Il s’agit aujourd’hui de consolider ces idées en comptant sur les citoyens, au-delà des 70 membres de la commission. L’objectif est d’affiner plus encore les projets et s’assurer qu’ils correspondent aux ambitions de chacun.

À vous de jouer ! La ville invite les clermontois à participer à la consultation citoyenne organisée du 29 janvier au 13 février 2022 sous forme d’enquête en ligne. Il s’agit de compléter les constats dressés par les membres de la convention et de proposer de nouvelles pistes d’actions pour répondre aux problématiques choisies.

Pour participer, c’est ici : Budget Participatif – Clermont-Ferrand – Convention citoyenne (clermontparticipatif.fr)

3 sujets autour de la transition à creuser

Soumis par le conseil municipal, trois axes de transition ont été choisis. La transition écologique, la transition sociale et démocratique. Ces trois axes ont donné lieu à différentes pistes de réflexion qui restent encore à creuser.

Transition écologique

  • Installer un système de budget/quota carbone
  • L’impact environnemental du transport routier à l’échelle clermontoise et la mobilité du quotidien
  • Douce et transport en commun
  • Biodiversité, urbanisme et renaturation

Transition sociale

  • Lutter contre la discrimination envers les personnes en situation de précarité/pauvreté
  • Apprentissage (alternance) et formation dans les quartiers populaires
  • Lutter contre la fracture numérique et maintenir un lien humain avec les services publics

Transition démocratique

  • Développer la participation citoyenne des Clermontois
  • Repenser les systèmes décisionnels de la ville avec les habitantes et habitants
  • Développer l’exemplarité de la Ville dans la démocratie au travail

Des projets dévoilés cet été

Suite à la votation en ligne, l’heure sera à l’étude et au débat. Après une sélection, trois sessions de travail dédiées à la conception d’actions concrètes sont prévues. En mai, il s’agira de prioriser les mesures proposées grâce à une votation citoyenne, le projets au stade le plus avancé seront soumis au vote des habitants, puis définitivement débattus en conseil municipal. Enfin, un comité de suivi composé d’habitants sera mis en œuvre. À priori, l’étape finale avec la présentation d’un livrable détaillé, c’est pour cet été !

À propos de Lison Garnier

Issue d'une licence en information et communication, je m'intéresse aux pratiques journalistiques. D'origine auvergnate et intéressée par plusieurs formats comme le reportage et le documentaire, j'aime narrer les récits de ceux qui font sur notre territoire - mettre en lumière des initiatives locales et alternatives - rendre compte des histoires de ceux qu'on entend peu. Cycliste amatrice, militante à mes heures et curieuse de nouvelles pratiques saines et innovantes, j'exerce au sein du Connecteur depuis avril 2021.