Pour plus de transparence dans le secteur de la formation. Mickael Micucci – NellApp

Pour plus de transparence dans le secteur de la formation. Mickael Micucci – NellApp

Mickael Micucci a un pied de chaque côté : il est directeur d’un organisme de formation professionnelle et fondateur d’une start up de E learning. Une bonne façon de rester proche et bien connecté aux attentes clients.

NellApp, qui fait partie de la toute  nouvelle promo du Bivouac, développe une plateforme d’e learning qui permet de simplifier tout l’écosystème de  gestion d’une formation: les apprenants, les formateurs, les responsables de formation, la partie administrative… 

Le but ? Concevoir l’outil le plus ergonomique et accessible possible, à un coût maîtrisé pour pouvoir concentrer ses ressources  sur la production de supports de qualité et pas sur l’outil de diffusion. 

Le projet initial est né du besoin de Mickael, dans ses fonctions de directeur d’ADREC, un organisme de formation professionnelle tertiaire, de créer un outil qui puisse répondre à ses propres besoins puis de  mutualiser des outils performants. 

Etre présent sur l’essentiel

À court terme, l’ambition de NellApp est d’accompagner toutes les structures de formations, les école et les formateurs dans la mise en place et la création de formations en e learning. 

Mes deux vies se complètent : j’ai la chance d’avoir un outils performant pour mon job et un retour clients permanent

Mais l’ambition à terme est d’intervenir sur l’essentiel : les supports, c’est là tout l’enjeu d’un secteur qui se développe mais comporte encore beaucoup de marges de progrès.

Blended Learning : tout un écosystème en mouvement

Le secteur considère que d’ici 2030, 80% des formations se feront en blended learning (c’est à dire en mix présentiel et distanciel). Ceci dit, cela suppose pas mal d’évolutions dans tout l’écosystème …

Au niveau des formateurs pour commencer

En effet, il faut les accompagner pour appréhender ce nouvel univers : il y a une vraie difficulté pour mettre en place des contenus réellement adaptés. Nous avons fait évoluer notre proposition de valeur pour accompagner nos clients sur ce sujet. 

C’est toute une démarche de définition d’une vision et d’objectifs pédagogiques et de traduction en manière d’organiser et transmettre un contenu. Il y a aujourd’hui beaucoup de méthodes pédagogiques. Notre objectif premier va être de réaliser un audit des spécificités de la formation à transformer puis  d’accompagner la transposition  en e learning en respectant quelques règles de bases, sur le timing, sur le séquençage … 

Puis,  en utilisant l’audio, l’écriture,  la vidéo, les QCM,… ou le plus souvent un mix de tout ca, on construit avec le client et surtout, on teste …  Les possibilités sont infinies et surtout, il s’agit de s’adapter aux apprenants, à ce qui fonctionnera le mieux pour eux.

On ne revendique pas la meilleur méthode, mais plutôt de pouvoir tester celle qui correspond le mieux.  On teste aussi pour nous, donc on réagit en temps réel.

Au niveau de l’organisation aussi

La formation en distanciel se commercialise différemment, la gestion et le management des équipes est également à faire évoluer… 

On ne rentre pas dans cet univers du elearning sans avoir pris le temps de se poser pour réfléchir à tous ses impacts. C’est aussi le rôle que nous voulons avoir.

Au niveau du financement

Le développement du E Learning permet indéniablement de réduire les coûts de formation mais aujourd’hui le financement de la formation est pénalisant pour le e learning asynchrone.

Il y a  3 notions à connaître dans la formation

  • La formation en présentiel à 100% 
  • La formation synchrone = en temps réel, en distanciel, c’est la visio, la classe virtuelle… 
  • Et enfin, la formation asynchrone = ce qu’on appelle le elearning où l’apprenant choisit son moment sur des modules accessibles.

Aujourd’hui, le financement de la formation prend en charge les coûts pédagogiques et le temps homme pour toutes les formations, sauf pour la formation asynchrone qui ne prend pas toujours en compte le temps homme de l’apprenant …

Au niveau des contenus disponibles

Mon constat personnel quand on se place du point de vue de l’apprenant en recherche de formations spécifiques, c’est que le secteur manque de transparence.

Que ce soit les universités, les organismes de formation, les écoles privées … on ne trouve  jamais le programme vraiment détaillé d’une formation: nombre d’heures par module, formateur, contenus…  et on ne sait pas non plus qualifier la formation (satisfaction, antériorité, prix, qualité des formateurs … )

Il y a également une réflexion à avoir sur la mutualisation de supports existants. De mon point de vue, il n’est pas nécessaire par exemple de consacrer des moyens à la création d’une formation bureautique: il y a déjà beaucoup d’offres. Il est préférable de trouver le moyen d’utiliser l’existant de qualité et de se concentrer sur la création d’offres vraiment spécifiques. Nous avons donc également commencé à constituer une bibliothèque de modules de formation standard.

Personnellement, je me suis énormément formé sur plein de sujets comme l’Ux/Ui ou le Marketing Digital, etc…  J’ai bien vu le temps perdu à chercher la formation qui me corresponde.

Le Booking de la formation

L’ambition de NellApp à terme, c’est d’être le AirBnB ou le Booking de la formation, en particulier pour les formations diplômantes, dont l’offre est beaucoup moins fournie que celle des formations courtes. 

L’idée serait d’avoir une plateforme de recherche de formations destinées  directement aux apprenants et leur permettant de formuler leurs recherches en fonction de leurs besoins, de filtrer et comparer les résultats en fonction de la notation, du coût, des contenus …

Ce qui me tient à coeur  c’est d’obliger les organismes de formation à être plus orientés clients, à tenir compte des avis. Ce serait également une voie de commercialisation nouvelle pour les contenus des établissements et  permettrait de  mettre en avant aussi des acteurs plus petits,  qui n’ont pas la renommée des grandes écoles mais proposent des formations de grande qualité. 

Objectif : 16 000 utilisateurs 

NellApp a mûri dans ma tête pendant 3 ans, j’ai créé  les premières maquettes en 2016, et la société en novembre 2019. Aujourd’hui, nous sommes 3, avec deux business developer et nous avons externalisé une équipe pour la vidéo et pour le développement du site. On sort des nouvelles fonctionnalités toutes les 2 semaines et  on valide tout ce qu’on fait.

Nous avons concentré nos efforts sur les fonctionnalités du back office pour permettre à nos clients de créer, diffuser et animer leurs formations en e-learning. (D’ailleurs, notre site grand public n’est pas du tout finalisé !) Nous avons également créé 350 cours et 3500 vidéos. 

Aujourd’hui, nous avons 150 apprenants sur la plateforme qui, outre mon organisme, est utilisée par des formateurs indépendants et des organismes de différentes tailles.

Notre objectif est de multiplier par dix d’ici la fin de l’année 2020 et encore par dix pour 2021 avec 16000 utilisateurs, lorsque nous aurons atteint cet objectif de 16000, nous irons vers une levée de fond. 

Le Bivouac nous accompagne depuis mi juin  sur  la vision, les aspect commerciaux, les RH, le marketing, les finances … c’est assez global et c’est très précieux d’avoir un oeil externe et expert sur notre produit et notre manière de le présenter

Même si nous évitons de trop regarder ce que font  les autres pour développer notre propre vision, pour nous, c’est également la possibilité de profiter de l’écosystème, des équipes, des locaux, de la visibilité … Nous sommes aussi membre de Digital League.

Crise Covid = accélérateur de maturation du marché 

Les organismes de formation sont désormais plus ouverts, plus aptes à s’outiller pour la formation à distance pour pérenniser leur activité. Leur intérêt est plus marqué pour le  e learning  même si la difficulté demeure de savoir comment s’y prendre, par quoi commencer, …  

C’est notre rôle d’accompagner ces réflexions et la crise sanitaire a pas mal accéléré les choses. Elle nous a permis de réaliser nos premiers tests avec d’autres clients que nous mêmes!

Les apprenants  aussi ont évolué : ils ont développé leur capacité d’apprentissage autonome et on observe une meilleure performance grâce finalement à une posture plus active. Alors oui, certes il y a bien aussi du décrochage mais pas plus important qu’en présentiel. 

Elearning versus présentiel ?

Je pense que l’un ne va pas sans l’autre.  Le distanciel présente une vraie valeur ajoutée  en terme de coût, de réduction de la mobilité, de gain d’autonomie, de personnalisation, d’accessibilité à tous …  mais le présentiel est indispensable, c’est la dimension sociale, les rencontres, le travail en groupes, le fait de changer d’espace, … C’est une vraie difficulté en tant qu’animateur que de ne pas avoir le retour du non verbal et c’est sans doute aussi ce qui transforme le métier de formateur en le rapprochant de celui de coach désormais !

Une structure ou personne avec qui vous aimeriez  bosser pour développer encore NellApp ?

Alors, j’aimerais bien pouvoir échanger avec  l’Education Nationale, bien  connaître leur vision. Des concurrents aussi, avec lesquels il serait intéressant d’échanger et de collaborer… Plus tard, un investisseur !

À propos de Véronique Jal

Forte d'une dizaine d'années d'expérience de direction de projets à forte composante de management transversal de partenaires très variés (élus, collègues, partenaires privés et publics), je me suis jusque là passionnée pour des produits à fort "sens ajouté" ;-) Les fromages AOP, les hébergements touristiques, la démarche d'attractivité d'une région... Toulousaine d'origine, j'ai découvert et choisi l'Auvergne que mon parcours pro m'a amenée à connaître sous plein de facettes Passionnée aussi de cuisine, j'ai créé et animé pendant 10 ans Slow Food Auvergne en arrivant à Clermont, puis plus récemment passé un titre de restaurateur entrepreneur à l'Institut Paul Bocuse, une chouette aventure ! J'aime aussi beaucoup le collectif.