Team CoCoShaker : Shaker de territoire, une journée pour booster son projet

Team CoCoShaker : Shaker de territoire, une journée pour booster son projet

Shaker de territoire c’est le format développé par CoCoShaker, l’incubateur d’entrepreneurs sociaux. S’installer le temps d’une journée dans un département Auvergnat pour accompagner les porteurs de projet, c’est l’idée. Un événement qui fait ses preuves sur des territoires comme le Cantal et la Haute-Loire. On vous explique pourquoi.

Le concept  

Le choix d’abord d’un espace territorial : CoCoShaker choisit le département en fonction des dynamiques perceptibles : un partenaire motivé, des porteurs de projets identifiés… Une fois le choix fait, les autres structures d’accompagnement du territoire sont associées. CocoShaker investit alors un lieu ‘ami’: tiers-lieu, association, espace extérieur … un lieu accueillant pour tous les porteurs de projets émergents, les entrepreneurs aguerris, tous ceux qui ont une idée et qui veulent la développer. 

Une journée en 3 temps

L’atelier

La journée débute avec un atelier autour de son projet perso. On revoit la charte, sa vision du projet, sa mission et sa présentation, puis sa communication. 

L’échange. L’exemple du codév’ (dirait Fanny Amblard de CoCoShaker)

Un exemple de codéveloppement, ça pourrait être ça : d’abord on forme des groupes. Au cœur de chaque groupe, chacun énonce une problématique autour de son projet. Deux problématiques sont choisies par consensus des membres. C’est parti. Chacun pose toutes les questions d’éclaircissement nécessaires pour bien appréhender le sujet, puis propose de son point de vue, des solutions adéquates. L’objectif : réfléchir ensemble et favoriser le partage de bonnes pratiques. Un format qui permet aussi la réflexivité sur son propre projet, la prise de recul et parfois un bon p’tit coup de boost pour repartir plus motivé que jamais. 

Et, l’apéro !

Rencontrer les autres entrepreneurs du territoire, enfin, est aussi un des points importants des journées shakers de territoire.

« On se rend compte qu’on n’est pas tout seuls » témoignent Justine et Florian de Weemars, récemment incubés chez Catapulte. Les rencontres sont importantes et significatives dans le développement d’un projet. Car même en ayant le nez dans son projet, la solitude peut être difficile. La journée se termine par un moment convivial, validé par tous : l’apéritif, bien-sûr. Porteurs de projets, habitants locaux, élus et représentants, entrepreneurs issus de la région sont conviés et c’est le temps où peuvent se faire les rencontres décisives.

En bref

Shaker de territoire pour les incubateurs présents, c’est l’occasion de communiquer sur leur champ d’action et de (pourquoi pas) faire émerger leur prochaine promotion. Pour les porteurs de projet, peu importe leur stade d’évolution, c’est toute une démarche de réflexion et d’apprentissage de nouvelles techniques. Penser, repenser son projet et permettre son évolution. Ensuite, c’est tout un maillage. Pour dire bonjour aux porteurs de projets du territoire et permettre l’avènement de nouvelles dynamiques. 

Un concept top pour les territoires ruraux (mais pas que)

Shaker de territoire semble être la bonne initiative pour les territoires ruraux. Il n’est pas rare que les porteurs de projets manquent de visibilité sur les dispositifs d’accompagnement existants.

Ludivine Hervé, porteuse du projet LH Aménagement et présente à la journée Shaker de territoire dans le Cantal insiste sur l’importance de la recherche individuelle. Une démarche indispensable pour comprendre quelle est la marche à suivre dès lors qu’il y a une volonté d’entreprendre sur ces territoires.

Ce n’est pas simple, et tu peux passer à côté de ton projet si tu ne t’y engages pas.

Un constat qui peut être en partie résolu par la démarche de CoCoShaker en rassemblant pour un temps court mais concentré tous les acteurs du monde entrepreneurial. 

Une méthode qui peut également être pertinente pour les territoires plus urbains.

Le format court : le check-up

CoCoShaker propose aussi des sessions d’accompagnement plus courtes sur une matinée. Ces sessions reposent essentiellement sur la mise à disposition d’outils, le questionnement pour affiner le projet. Et donc, une rencontre plus brève avec d’autres porteurs de projets. Le check-up est souvent utilisé dans les territoires ayant déjà une dynamique d’incubation.

Shaker de territoire pour la Haute-Loire et le Cantal 

CoCoShaker fait le choix de parcourir nos quatre départements. Et de réaliser ces journées en s’implantant dans des tiers-lieux et collectifs associatifs locaux. Des lieux créateurs de lien dans lesquels fusent la créativité et les initiatives collectives.

Le 18 juin, le Shaker Cantal s’est déroulé à la Grange du numérique dans le village de Vic-sur-Cère avec l’incubateur Catapulte et Landestini présents pour l’occasion. Le 08 juillet dernier, en Haute-Loire aux Ateliers de la Bruyère, association spécialisée dans l’insertion et la formation à Langeac.

Le Cantal et la Haute-Loire sont des territoires où la connexion est essentielle. La majeure partie des porteurs de projet gagnent à se rencontrer parce que :

  • Leurs projets sont souvent issus du même univers. On remarque beaucoup d’initiatives à caractère environnemental, durable, social et numérique.
  • Leurs profils, parce qu’ils sont variés, sont complémentaires. Cela permet le croisement des points de vues entre des générations et des modes de vie différents. Jeunes, couples, retraités en reconversion professionnelle ou pas, ruraux, néoruraux, chacun apprend de l’autre.

Les porteurs de projet sont demandeurs d’événements de cette nature. Et en souhaiteraient d’ailleurs plus pour leur territoire. Une façon de contribuer à la dynamique en additionnant toutes les forces, et en expérimentant de nouvelles solutions innovantes. 

Cocoshaker, l’intelligence collective pour booster l’entrepreneuriat social (leconnecteur.org)