La 5G pour les nuls : petite histoire des télécommunications en Auvergne

La 5G pour les nuls : petite histoire des télécommunications en Auvergne

Olivier Dondain, Délégué Régional Auvergne Orange, en charge du déploiement de la 5G nous propose un tour d’horizon du déploiement des technologies de télécommunications en Auvergne. Un petit saut dans le passé pour comprendre les enjeux de demain.

Les années 70 : le téléphone pour tous

C’est dans les années 80 que l’on commence à tirer des lignes en cuivre un peu partout en France pour faire face à la démocratisation du téléphone.


2000 : Et internet fut

Dans les années 2000, c’est ce même réseau de cuivre qui est utilisé pour véhiculer du signal internet, que l’on appelle l’ADSL.
Le déploiement de l’ADSL n’est toujours pas terminé et prendra fin en 2022. 
Plus le logement ou l’entreprise est proche d’un central téléphonique, meilleur est son débit. 

Afin de proposer un débit plus important dans les zones rurales et les zones peu denses, une nouvelle solution est déployée : La VDSL. Elle permet de passer d’un débit de 10 Mo à 50 Mo. Comment fait-on cela ? En tirant la fibre jusqu’au noeud de raccordement et ensuite en laissant la dernière partie en cuivre. Le processus d’opticalisation, c’est le terme pour désigner cette technique, s’achèvera en 2022. 


2010 La fibre optique débarque

Dans les années 2010,  les opérateurs, l’Etat et les collectivités décident de progressivement remplacer le réseau cuivre vieillissant par de la fibre optique. Celle-ci ira des centraux téléphoniques jusqu’à l’abonné. C’est ce qu’on appelle le FTTH : Fiber to the home ou aussi le FTTE Fiber to the Entreprise. 
Chaque opérateur s’engage à déployer la fibre sur ses fonds propres. Les opérateurs définissent les zones les plus rentables pour un déploiement. 

En 2013, la Région Auvergne a été la première en France à créer un partenariat public/privé afin de lutter contre la fracture numérique. C’est le premier RIP ( Réseaux d’Initiatives Publiques) de France. 
Les Départements et la Région décident d’avancer les fonds à hauteur de un milliard d’euros pour financer le déploiement de la fibre là où les opérateurs ne vont pas.
En 2013, l’objectif des RIP  et AMII était de couvrir 75% de logements et bâtiments commerciaux. A partir d’avril 2019, le nouvel objectif grimpe à 91% à fin 2022.


9% : les oubliés d’Auvergne ?

Pour les 9% de logements trop éloignés d’un nœud de raccordement, il existe deux autres technologies pour accéder à du très haut débit.
La 4G fixe : Si par exemple il n’y a pas d’Adsl mais une bonne couverture 4G, on peut s’équiper d’une box avec une carte SIM. C’est une sorte de partage de connexion jusqu’à vingt appareils.
Le satellite  : Jusqu’à l’année dernière, la filiale dédiée d’Orange, Nordnet, était assez décriée du fait des frais engendrés par cette solution. Un coût d’installation élevé, une offre très limitée de 5Go par mois avec un débit de 20Mo. Depuis, les offres sont passées en illimité et le débit montera à 35 Go et la Région subventionne l’installation.


2012 Le déploiement de la 4G

Comment passe-t-on de de 3G à 4G ? Il faut acheminer la fibre vers tous les pylônes (25 000 pour Orange au national), et remplacer le cas échéant les réseaux cuivre existants. 
On change ensuite les cartes logicielles mais ce sont bien les mêmes infrastructures utilisées.


2017 New Deal Mobile 4G Auvergne

Orange a pris un engagement spécifique avec la Région AURA de passer tous les pylônes Orange existant en 4G pour fin décembre 2020. 
Pour les quelques zones blanches restants, l’Etat a signé un accord avec tous les opérateurs.
Il  propose alors  le déploiement de pylônes mutualisés, pour répondre aux besoins des collectivités. Tous les trois mois, jusqu’en 2026, six nouvelles zones sont définies et les opérateurs ont deux ans pour installer les pylônes.


Pourquoi la 5G ? Les 3 grandes raisons pour Orange

Chaque année le trafic internet augmente de 20 à 40%. Quand il y a un confinement il remonte en plus de 40%. 
Les réseaux mobiles ne sont pas inépuisables. Ce sont des fréquences avec une ressource limitée qui est propriété de l’Etat.
Pour faire face aux besoins grandissants, deux solutions : plus d’antennes 4G ou le déploiement de le 5G.  “Il y a urgence, dans 18 mois, on ne pourra supporter la hausse de la demande juste avec la 4G”. Une baisse du débit et des coupures réseaux sont à redouter. »

La 5G c’est un aussi débit plus rapide et une latence beaucoup plus faible. On passe de 100 milliseconde à quelque chose de  l’ordre de la milliseconde.
Enfin, la norme 5G est la première en éco-responsabilité. Elle permet d’économiser 10 fois plus d’énergie pour chaque giga transporté. Les antennes 5G sont des antennes intelligentes qui n’émettent que lorsqu’elles sont sollicitées.


La 5G en Auvergne

Le déploiement de la 4G se poursuivra jusqu’en 2026. Pour la 5G en zone rurale, il faudra encore attendre quelques années. 
A Clermont-Ferrand, les échanges entre Orange, la ville de Clermont-Ferrand ont débuté en février 2020 pour informer de l’arrivée de la 5G sur Clermont. 
Quelques élus verts ont fait voter un voeu de moratoire sur le déploiement Clermont-Ferrande et la Métropole.

« Il est important de préciser que pour le déploiement de la 5G, c’est l’Etat qui est décisionnaire et non pas les collectivités, bien qu’elles soient tenues informées.
Orange a payé 800 millions d’euros pour la fréquence et a ensuite demandé les autorisations pour l’implantation des antennes 5G. »


Comment passe-t-on de la 4G à la 5G ?

On peut passer de pylônes 4G à 5G. A Clermont-Ferrand, Aubière, Chamalières, Beaumont et Royat, Orange utilise les pylônes existants sur lesquels on ajoute une antenne. Une antenne 5G ressemble à une très grande boîte à chaussures. Dans ce cas là, la 4G et le 5G cohabitent. 
Si vous avez un téléphone 5G ou un téléphone 4G vous utiliserez l’une ou l’autre fréquence.


Les projets et expérimentations en cours en Auvergne.

La smart city

Orange envisage l’utilisation de la 5G dans le cadre de la ville intelligente.
La 5G permet également une gestion de la ville en temps réel : régulation des feux tricolores, relevés précis de la qualité de l’air…
Orange a notamment  lancé une expérimentation avec Schneider Electrics sur l’usine intelligente. Grâce à des capteurs et l’Intelligence Artificelle on optimise la production ou le stockage, la qualité des matériaux, température etc.. 

Notre réalité …. augmentée

La réalité augmentée offre de bonnes opportunités. 
Imaginons quelqu’un en formation professionnelle plombier-chauffagiste, avec les lunettes 3D, il pourra être accompagné dans son intervention. C’est un tutoriel augmenté finalement.
Orange teste également  le match augmenté, au stade de l’OM. On peut ainsi regarder le match mais aussi revoir à la demande, le replay d’une action,  un autre angle de vue, des informations sur les joueurs, les statistiques en direct. 
D’autres usages verront le jour au fur et à mesure de son déploiement

À propos de Pauline Rivière

Pauline Rivière est rédactrice en chef du média en ligne le Connecteur. Elle est aujourd'hui, réalisatrice, reporter d’images et formatrice au sein de l'association. Elle s'intéresse également à l'innovation éditoriale. Avec sa société SmartVideo Academy, elle anime différentes formations à la réalisation de vidéos (au smartphone notamment) et à l’écriture audiovisuelle. Elle intervient également dans l'Enseignement Supérieur auprès d'étudiants en communication digitale.