3/4 La crise est-elle une opportunité pour innover et se réinventer ?

3/4 La crise est-elle une opportunité pour innover et se réinventer ?

innovation, expérimentations, stratégies, leçons

Anne Chauder – Directrice Générale Dômes Pharma

Toujours en lien avec le télétravail, on venait juste de démarrer l’appropriation de Microsoft 365 qui intègre des fonctionnalités comme la visioconférence, etc. Tout le monde avait cet outil mais on avait assez peu eu l’occasion de l’utiliser.
Le confinement, c’est une formation très accélérée de 300 personnes. Jamais on n’aurait espéré que l’appropriation se fasse aussi rapidement pour autant de personnes.
Il y a eu un retour positif sur ces nouveaux outils collaboratifs par nos équipes qui n’étaient globalement pas habituées. Du coup, culturellement, c’est un grand changement.

Guillaume Vorilhon – Co-fondateur woom.fr

La crise sanitaire actuelle impactera durablement le secteur du tourisme. La pratique d’un tourisme plus local et plus responsable, dit de “stay-cation”, progressera au dépens d’un tourisme international en retrait. 2019 a été l’année de l’accélération commerciale. Dès cet été, nous voulons être acteur de cette transformation sociétale en axant notre développement sur la vente de loisirs de proximité et la reconnexion aux territoires. Ce positionnement intéresse d’ailleurs les tour-opérateurs qui doivent s’adapter. 
Et c’est aussi travailler sur l’amélioration de notre impact social et environnemental : qu’est-ce qu’une « activité touristique durable », comment faire monter à bord nos prestataires? etc.

 

Faustin Falcon – Directeur Général Pecheur.com

Nous sommes en train d’expérimenter un projet sur les circuits courts qui me tient énormément à coeur car si je ne le faisais pas avec pêcheur ce serait ma vie d’après.
Je suis convaincu que le savoir-faire logistique qu’on a développé chez Pêcheur, c’est-à-dire notre capacité d’accumuler les produits qui viennent de multiples  fournisseurs pour en faire un seul panier et l’expédier dans la journée est une chance pour nos territoires.
Le circuit-cout pour moi c’est avant tout réduire le nombre des intermédiaires. Je pense que le bon modèle c’est de faire de la prestation de services, presque comme une marketplace. C’est de leur permettre de gérer leur prix et simplement de leur faire payer le service que l’on rend. Aujourd’hui, c’est clairement la direction que je veux prendre.

Laurent Laporte – PDG Braincube

On était des utilisateurs réguliers du télétravail mais les salariés y avaient recours avec parcimonie. Maintenant, on est en télétravail à 100% et on est en train de regarder ce qui se passe. Le métier de développeur (codeur) c’est un métier où les heures ne veulent pas dire grand chose : tu es en train de faire du travail de qualité ou pas, tu es en train de trouver des solutions ou pas. Et bien là, on trouve qu’il y a un gain en productivité dans la plupart de nos équipes.
De leurs côtés, ceux qui sont dans de bonnes conditions de télétravail ont l’impression d’avoir une productivité qui s’est accrue. Ils estiment être moins dérangés que dans un cadre normal même s’il leur manque parfois des interactions sociales.
On va probablement faire des états généraux de chacun de nos métiers à la rentrée, et mettre en place des organisations du travail différentes pour privilégier cet équilibre entre le bien-être, les économies, l’impact environnemental et la productivité.
On fait plein de réunions qu’on n’avait jamais faites à distances et on se rend compte que c’est très efficace, on économise l’aller-retour, la soirée à Paris, etc. Donc, on va modifier ces pratiques-là et probablement avoir une activité qui va revenir sur des routines un peu différentes.

Sébastien Caux – Fondateur Uniswarm

Vu les mises en attente de tous nos clients et les difficultés pour s’approvisionner, on a pu se concentrer avec le bureau d’études sur le développement de nos outils internes d’aide à la conception. C’est ce qui va nous permettre de reprendre l’activité de plus belle dès la sortie de ce confinement. Ça fait plus de deux semaines que l’on travaille dessus alors qu’en temps normal on doit toujours faire face aux urgences du quotidien. On bidouille, on met des rustines, mais on ne prend pas le temps de faire les choses proprement. Là c’est l’occasion.

Nadia Auclair – Présidente Carbiolice

On avait toujours pensé au télétravail parce que l’on est nombreux à faire de grandes distances et aussi beaucoup de déplacements mais nous n’avions pas d’accès à distance à notre réseau. 
Contraints et forcés et grâce à notre prestataire informatique on a pu mettre en place l’accès à distance et le télétravail en très peu de temps. C’est vraiment très positif, on a désormais tous les outils. On vient de faire une réunion à 25 par Teams et ça s’est très bien passé. On se rend compte que ça va vraiment nous servir et que l’on va garder ça pour la suite.

Tristan Colombet – Directeur Général TURING 22 et DOMRAIDER

Ça a vraiment permis de traiter beaucoup de dossiers de fond qui étaient en attente et que l’on avait jamais le temps de mettre en oeuvre. On passe beaucoup plus de temps à la stratégie, à la projection sur le long terme, sur des grands projets ou des évolutions majeures. C’est aussi l’occasion de remises en cause. Finalement, pris dans le quotidien, nous n’avions pas la possibilité d’avoir cette prise de recul. Ça c’est une opportunité et ça aura une influence sur la suite.

Retrouvez ci-dessous les articles de cette édition spéciale. Pour une expérience de lecture différente, découvrez le format magazine en bas de page.

Résilience : EDITO D’OLIVIER BERNASSON

1/4 Comment repenser son organisation en quelques jours ? 

2/4 Comment le collectif se retrouve moteur en temps de crise ?

4/4 Le monde d’après…qu’est ce que vous souhaiteriez voir évoluer ?

À propos de Pauline Rivière

Pauline Rivière est rédactrice en chef du média en ligne le Connecteur. Elle est aujourd'hui, réalisatrice, reporter d’images et formatrice au sein de l'association. Elle s'intéresse également à l'innovation éditoriale. Avec sa société SmartVideo Academy, elle anime différentes formations à la réalisation de vidéos (au smartphone notamment) et à l’écriture audiovisuelle. Elle intervient également dans l'Enseignement Supérieur auprès d'étudiants en communication digitale.