Au Climathon 2021, la confrontation des lycéens au monde de l’entreprise … et au changement climatique

Au Climathon 2021, la confrontation des lycéens au monde de l’entreprise … et au changement climatique

Comment sensibiliser les jeunes à l’action concrète face au changement climatique ? Une des réponses est dans l’entrepreneuriat. C’est l’approche du Climathon 2021 qui a eu lieu ce lundi 15 novembre au lycée Pierre-Joël Bonté de Riom, et qui a fait plancher 35 jeunes de 1ère pro sur la question de l’habitat de demain.

Le changement climatique est déjà une réalité et ne fera que s’aggraver dans les décennies à venir. En conséquence, les acteurs locaux s’emparent déjà du sujet. Et de nouvelles politiques de la ville se mettent, progressivement, en place. “L’enjeu de l’adaptation au changement climatique”, résume Violaine Magne du service développement durable de Clermont Métropole, “sera dans la réponse au phénomène de surchauffe urbaine. Comment être toujours confortable, ou même survivre, dans son logement quand les canicules et les sécheresses seront bien plus régulières ?”

Autour de l’enjeu de l’habitat

Cette question concernant l’habitat individuel ou collectif était au cœur du Climathon 2021. Il s’agit d’une journée de travail dédiée aux jeunes lycéens de 1ère pro, qui s’est déroulée lundi 15 novembre au lycée Pierre-Joël Bonté de Riom. 35 élèves de cet établissement ont participé à l’exercice. Le matin : une sensibilisation aux enjeux du changement climatique dans l’urbanisme et l’habitat, avec Nicolas Bonnet (élu EELV à la ville de Clermont) et Violaine Magne. L’après-midi : du travail en groupe sur des projets d’habitats écologiques, concrétisés par des présentations courtes et la remise symbolique de prix du jury.

Photo Damien Caillard

Réunir l’école et l’entreprise

L’initiative est coordonnée par Entreprendre pour Apprendre (EPA), une association loi 1901 déclinée dans chaque région française. EPA mise sur l’expérience de la création d’entreprise – de la simple journée test au montage de “mini-entreprises” – auprès des scolaires. Avec le credo suivant : “réunir l’école et l’entreprise”. Depuis 1990, l’association organise de nombreux temps de rencontre de jeunes, d’enseignants et de professionnels. Elle propose des méthodes adaptées à l’âge et au niveau d’études. 

Ce lundi, ce sont des élèves de filières professionnelles du bâtiment – charpenterie, menuiserie, génie du bâtiment – qui ont planché sur l’habitat de demain. Et pour la première fois dans le cadre de la Clermont Innovation Week [CIW]. Ainsi pour Clément Marquès, coordinateur territorial chez Entreprendre pour Apprendre, qui assurait le bon déroulement de la journée : “C’était la première fois que nous mettions en place ce parcours dans le cadre de la CIW”, insiste-t-il. “Nous voulions absolument rapprocher la logique de Entreprendre Pour Apprendre des enjeux locaux du changement climatique.”

Image Le Connecteur

Une expérience de créativité en commun

Le format : une journée de sensibilisation et de créativité. L’accompagnement: trois enseignants du lycée et huit mentors du monde de l’entreprise.

Résultat: huit groupes d’élèves ont présenté leurs projets.

Tous devaient répondre à un enjeu lié au changement climatique : efficacité énergétique, îlots de chaleur, déplétion de la ressource en eau … Souvent, les idées développées se concrétisaient dans un habitat éco-conçu, plus ou moins autonome en ressources et en énergie. Et avec le minimum d’impact sur son environnement.

Nous avons surtout pu réunir des jeunes de filières différentes pour travailler ensemble sur un projet innovant !” s’enthousiasme Clément Marquès. Mais il est vrai que, avec une seule journée de travail, les projets présentés n’étaient pas forcément réalistes … ni même réalisables.

Toucher du doigt la méthodologie créative

Qu’importe ! Le but premier était de confronter les élèves à la méthodologie de créativité entrepreneuriale, et de les faire travailler en groupe. “On sent qu’ils ont beaucoup réfléchi au sujet avec l’aide de leurs mentors” souligne Marie-Cécile Servouse, jurée et chargée de mission habitat au Conseil Départemental du Puy-de-Dôme. “Ils ont vraiment gagné à travailler en groupe, et la plupart du temps cela se voit lors de la présentation.”

Cependant, au niveau de la première pro, les réponses des étudiants aux problèmes posés restaient très “techniques”. Matériau à utiliser, orientation de la maison, comment la connecter aux réseaux ou au contraire la rendre autonome …

Quelques groupes ont abordé les questions connexes de l’usage, comme avec la prise en compte du quartier, de l’habitat collectif ou même d’éco-villages à la ville ou à la campagne. On sent ici que ces “professionnels de demain”, vite confrontés dans leur quotidien au dérèglement climatique et à ses conséquences, auront plus de chances de se poser les bonnes questions et de trouver les bonnes réponses.

Photo Violaine Magne

***

Rendez-vous à la Clermont Innovation Week 2022, en cours d’élaboration, pour une nouvelle édition du Climathon. Toujours dédiée aux jeunes étudiants et coordonnées par Entreprendre pour Apprendre, elle portera sur une problématique différente liée sans doute à l’urbanisme ou à l’économie circulaire.

Contacts : Clément Marques, c.marques@epa-aura.fr / https://www.entreprendre-pour-apprendre.fr/