Cocoshaker : Comment mieux accompagner l’innovation sociale dans l’Allier ?

Cocoshaker : Comment mieux accompagner l’innovation sociale dans l’Allier ?

L’innovation est partout. Elle se révèle dans l’entrepreneuriat qui se développe sur les territoires auvergnats. Le 4 octobre dernier Cocoshaker organisait une journée dédiée à l’accompagnement des porteurs de projets de l’Allier.
Le Connecteur, partenaire de l’incubateur ESS, a animé un atelier vidéo autour de l’approche #Mojo, le journalisme mobile.
Nous avons une conviction : il faut donner plus de visibilité aux initiatives qui naissent dans les zones rurales. À travers ces entrepreneurs, c’est le territoire de demain qui se dessine.

Des projets à impact qui se racontent en vidéo

L’atelier vidéo proposé dans le cadre de la journée d’incubation de Cocoshaker Allier fait partie de notre engagement. Celui de démontrer que l’innovation ne se passe pas uniquement à Paris et dans les grandes métropoles, mais également dans les villes de taille moyenne ou dans les villages. L’autonomie dans la création de contenus, c’est l’assurance que de plus en plus d’initiatives locales pourront rayonner et se faire connaitre au-delà des « frontières » Auvergnates.

En effet, grâce à la démocratisation des outils numériques, il est aujourd’hui possible pour les citoyens de faire entendre leur voix. L’approche Mojo, c’est avant tout la démocratisation de la création de contenus. Elle permet de réduire la fracture numérique et peut rendre chacun et chacune acteur de son territoire.

Cocoshaker, ou les singularités de l’innovation sur les territoires

Force est de constater que ces entrepreneurs portent en eux les germes d’une nouvelle approche de l’entrepreneuriat. Ces projets sont à la fois des projets professionnels et des projets de vie. La recherche de sens est omniprésente comme celle de l’impact positif sur le territoire. C’est le triptyque de l’économie d’impact qui se décline : People, Profit, Planet.

Ainsi, la réalisation d’une vidéo de présentation de projet, c’est un prétexte pour réfléchir à la question cruciale dans l’accompagnement de projet, le WHY ?
C’est en partant du Why, le pourquoi, que l’on peut ensuite construire la réalité de son rêve. Après le Why suivent le Comment et le Quoi. 

Le défi de Cocoshaker : créer les conditions pour que les projets restent sur les territoires

Pour que les territoires prospèrent harmonieusement, il faut favoriser l’émergence de projets au niveau local. De surcroît, il est primordial qu’ils poursuivent leur développement sur place et qu’ils ne soient pas aspirés par les dynamiques métropolitaines. 

Pour ce faire, il est nécessaire de créer de petits écosystèmes performants au coeur des collectivités. C’est le défi que doivent relever incubateurs et accélérateurs basés à Clermont-Ferrand.

Fort de ce constat, Cocoshaker a décidé d’essaimer sur les départements avec un premier ancrage local dans l’Allier. Cette troisième promotion prouve encore une fois que l’innovation est partout et qu’il est indispensable qu’elle reste chez nous. 

La promo Cocoshaker Allier #3 en bref

Cynilo par Damien Hautecoeur

La tendance actuelle est au DIY, au Do It Yourself, au “faire soi-même”. Très bien, mais quand on n’y connaît rien, la tâche devient plus ardue. C’est de là qu’est né le projet Cynilo, une plateforme de mise en relation entre des artisans aguerris et qui ont envie de transmettre leur savoir et des particuliers soucieux d’apprendre à rénover eux-mêmes leur habitation.

Derrière ce projet, se cache une nouvelle manière d’entrevoir la relation entre client et artisan. On ne paye plus quelqu’un pour faire ses travaux, on le rémunère pour faire avec lui et devenir plus autonome.

Le Bouillon par Lucile Gorce

Le Bouillon, café-culturel a une ambition, apporter la culture au plus près des habitants. Pour ce faire, Le Bouillon, qui se matérialise par une caravane vintage, propose différentes actions comme : une programmation culturelle itinérante qui fait appel aux artistes et aux créateurs locaux, des livraisons à domicile de dîner-spectacles, des repas préparés avec des produits locaux, biologiques, et de saison pour favoriser la rencontre ou encore des animations grand public pour sensibiliser au bien manger. Le tiers-lieu culturel à vocation à sillonner le territoire de Vichy Communauté.

Fox et L’effet papillon par Fanny Lecomte

Fanny alias Fox, ou le renard rusé pense que c’est par la coopération que s’engage la transformation. Elle conçoit des jeux coopératifs grandeur nature  (escape game, chasse au trésor, enquête, circuit ludique…) à destination des professionnels et du grand public. Chaque création s’inspire des richesses locales pour mieux ancrer le projet dans sa dimension territoriale. Renforcer l’esprit d’équipe à travers des formats innovants qui valorisent les dynamiques du Bourbonnais, voilà le défi que s’apprête à relever Fanny.

My Green Little Life par Sophie Chaux

Accompagner la transition écologique dans les entreprises et les collectivités, c’est le mot d’ordre pour My Green Little life. Sophie propose des ateliers de sensibilisation autour du DIY, comme les cosmétiques naturels, les produits ménagers et l’anti gaspi. Ces formats sont pensés pour s’adapter aux contraintes des publics visés. Dans les entreprises, ces ateliers peuvent prendre la forme de jeux ou d’apéros-débat pour embarquer ses collaborateurs dans une démarche RSE plus ambitieuse.

À propos de Pauline Rivière

Pauline Rivière est journaliste et rédactrice en chef du média en ligne le Connecteur. Elle est aujourd'hui, réalisatrice, reporter d’images et formatrice au sein du média en ligne Le Connecteur. Elle s'intéresse également à l'innovation éditoriale. Avec sa société SmartVideo Academy, elle anime différentes formations à la réalisation de vidéos (au smartphone notamment) et à l’écriture audiovisuelle. Elle intervient également dans l'Enseignement Supérieur auprès d'étudiants en communication digitale.