Virginie Rossigneux, les dynamiques collectives, danser avec la complexité.

Virginie Rossigneux, les dynamiques collectives, danser avec la complexité.

Lors de chaque rendez-vous des groupes du Club Open Innovation du Connecteur, le déjeuner inspirant donne la parole à un acteur de l’écosystème d’innovation pour partager un retour d’expérience et un outil méthodologique. Ce mois-ci, c’était Virginie Rossigneux. Elle est coach, psychothérapeute et … danseuse.

Surtout, elle est l’une des deux animatrices du Club Open Inno avec Emmanuelle Collin. Elle le dit elle-même, elle n’a aucune spécialisation quant aux questions d’innovation. Son sujet, ce sont les équipes et leurs dynamiques.

Et lorsque l’on parle d’Open Innovation, on comprend bien que la posture d’ouverture précède la capacité créative. Et cette ouverture est loin d’être naturelle. Le format « Codéveloppement » l’illustre assez bien. Le principe : un groupe, une problématique soumise par l’un des membres, un temps de questionnement pour éclaircir et bien appréhender le contexte, un temps d’échanges entre les membres du groupe puis un tour de propositions « à ta place, je ferai… » Et bien, quasi systématiquement, la phase de questions d’éclaircissement se transforme en propositions… si elle n’est pas encadrée. Un réflexe donc, qui altère l’exploration.

Virginie travaille sur le collectif, la notion de coresponsabilité et la capacité de résilience. Une équipe résiliente s’appuie sur 3 piliers : sa capacité à se soutenir, à se confronter et à se dire ses peurs.

Au travers d’exemples concrets, elle raconte comment elle conduit les équipes à explorer leur propre mode de fonctionnement, à prendre conscience de leurs moteurs et de leurs réflexes … une forme d’auto diagnostic pour susciter l’envie de bouger. 

 

 

À propos de Véronique Jal

Ma ligne guide depuis 15 ans, c'est le management de projets collectifs à fort "sens ajouté" : les fromages AOP, les hébergements touristiques, la démarche d'attractivité d'une région... et aujourd'hui l'innovation territoriale via un média associatif Toulousaine d'origine, j'ai découvert et choisi l'Auvergne que mon parcours pro m'a amenée à connaître sous plein de facettes. Passionnée aussi de cuisine, j'ai créé et animé pendant 10 ans Slow Food Auvergne en arrivant à Clermont, puis plus récemment passé un titre de restaurateur entrepreneur à l'Institut Paul Bocuse, une chouette aventure !